OFF-WHITE RECLAME DES MILLIONS DE DOLLARS À WISH.COM POUR RECEL DE CONTREFACON

OFF-WHITE RECLAME DES MILLIONS DE DOLLARS À WISH.COM POUR RECEL DE CONTREFACON

Off-White, la marque de Virgil Abloh, a porté plainte contre la marketplace Wish.com pour la vente d’articles de contrefaçon. Off-White attaque le site en justice pour manque à gagner et réclame 2 millions de dollars (1,63 million d’euros) par infraction, ce qui pourrait porter le montant total demandé aux alentours de 300 millions de dollars (244,43 millions d’euros).

Déposée auprès du tribunal fédéral de New York le mois dernier, la plainte a été décachetée la semaine dernière. Elle contient également un mémorandum de la main de Virgil Abloh, arguant que la vente de contrefaçons nuit à « l’image intrinsèque » de sa marque.

Le mémorandum de Virgil Abloh affirme également que les articles Off-White de contrefaçon mettent en péril la relation que la marque maintient avec ses clients et ses distributeurs, ajoutant que la vente de faux sur le site entrave les « possibilités d’Off-White d’attirer de nouveaux clients ».

La société mère de Wish.com, ContextLogic, n’est pas citée dans la plainte, mais a tout de même rédigé un document de son côté, rappelant qu’Off-White n’a pas respecté les procédures du site pour le retrait de biens contrefaits.

Maral Benham-Garcia, directeur de la protection de marque chez ContextLogic, souligne que le site fournit des instructions et un programme de retrait quand des produits contrefaits et leurs revendeurs sont identifiés et enregistrés. Une procédure qu’Off-White n’a pas suivie avant de porter plainte le mois dernier.

Récemment nommé nouveau directeur créatif de la ligne masculine de Louis Vuitton, Virgil Abloh est parfaitement au fait de la valeur de la marque qu’il a construite, faisant remarquer que sa croissance est due « au bouche-à-oreille généré par ses clients ».

Tout comme Louis Vuitton, qui protège de près ses propriétés intellectuelles et ses marques déposées (et qui vient de nommer Virgil Abloh à la DA des collections masculines), il incombe à Off-White de combattre efficacement la production et la vente d’articles de contrefaçon. Cependant, ce type de plainte se solde souvent par un jugement par défaut, les accusés étant très difficiles à localiser et opérant fréquemment d’un autre continent.

Laisser un commentaire

Fermer le menu