Lanvin : les salariés choqués et mécontents du départ d’Alber Elbaz

Alors que l’annonce du départ d’Alber Elbaz de la direction artistique de Lanvin a bouleversé le monde de la mode mercredi, la nouvelle a choqué jusqu’aux salariés de la Maison qui ne comprennent pas cette décision et exigent des explications de l’actionnaire majoritaire, la milliardaire taïwanaise Shaw-Lan Wang, selon RTL.

 

« Les gens étaient abasourdis. Ils se demandaient comment cela se fait, qu’est-ce qui va se passer, où est-ce qu’on va ? Tout le monde était sous le choc. On était là pour le remercier. Mais il faut qu’il revienne. Il est le seul à comprendre les clés pour qu’on puisse se développer », a raconté un employé auprès de la radio.

« Nous demandons à notre actionnaire majoritaire qui vit à Taïwan de revenir en urgence à Paris pour écouter nos craintes, répondre à nos questions et rassurer l’ensemble des salariés. Nous souhaitons aussi lui faire passer un message. Nous voulons le retour d’Alber Elbaz », a déclaré pour sa part à RTL Charles-Henri Paradis, membre du comité d’entreprise.

Une assignation en référé devant le tribunal de commerce serait déjà à l’étude de la part des salariés afin de protester contre la décision de la direction de Lanvin.

Lanvin est la plus ancienne maison de couture française en activité, fondée par Jeanne Lanvin en 1889. Alber Elbaz avait succédé à l’Espagnole Cristina Ortiz en 2001, l’année où le géant des cosmétiques L’Oréal avait cédé la griffe à un groupe d’investisseurs avec à leur tête la milliardaire Shaw-Lan Wang.

 

 

2db3

Laisser un commentaire

Fermer le menu