Homme: Faut-il retrousser le bas de son pantalon?

Aperçus sur les podiums et à la cheville des dandys, le pantalon «roulotté» devient incontournable. Qu’il remplace un ourlet invisible ou dévoile la cheville, il peut bouleverser la silhouette, pour le meilleur ou pour le pire.

Votre père et votre tailleur vous l’ont sûrement déjà expliqué: le pantalon de costume doit casser en une seule fois et de façon nette sur la chaussure. Mais l’intérêt de la mode réside bien dans l’art de transgresser les règles du bon goût établi. Aussi est-on en droit de s’interroger sur l’intérêt d’exagérer ou de se dispenser d’un ourlet.

– Le cas du pantalon de costume
Afin de mettre en valeur une belle paire de souliers ou de chaussettes, mais aussi pour donner de l’élan à sa silhouette, l’homme moderne peut raccourcir le bas de son pantalon. Sur un costume, un revers apparent aura tendance à donner une allure rétro au look. Comme le rappelle le tailleur et chroniqueur du Figaro Magazine, Julien Scavini, on doit l’invention du revers apparent à Edouard VII qui en fit un pour protéger son costume de la boue un jour de pluie. Un pantalon de tailleur classique gagnera plutôt à être retouché grâce à un ourlet invisible pour qu’il s’arrête sans casser sur la chaussure, voire de 1 à 4 centimètres au-dessus de celle-ci pour une longueur feu de plancher, de nouveau à la mode. En règle générale, plus le bas du costume sera étroit, plus vous pourrez vous permettre de le porter court.

image1

– Le cas du pantalon décontracté
En ce qui concerne les bas plus casuals tels les chinos ou les jeans, plutôt que de les laisser gondoler sur les chaussures, il est possible de les roulotter pour moderniser son style. Une cheville nue aère la silhouette, ajoutant une touche de fausse négligence nonchalante. Et une paire de chaussettes fantaisistes permettra d’affirmer sa personnalité. Bref, quelques centimètres roulottés et c’est toute votre allure qui s’en voit transformée.
Dans les règles de l’art, un pantalon se roulotte jusqu’à la malléole (au niveau de la cheville). Pas plus haut, sinon on atteint la longueur fatidique du pantacourt. En moyenne, chaque revers pourra faire de 2 à 5 cm et on évitera d’en faire plus de deux

image1

– Le cas du bord franc sur un jean brut
Et si vous souhaitez avoir une longueur d’avance sur la tendance, vous pouvez également trancher la question de l’ourlet dans le vif, littéralement, en coupant le bas du jean brut à une longueur feu de plancher. Pour ne pas sombrer dans le grunge premier degré, vous veillerez à ce que votre denim soit encore relativement brut et dans un bel indigo. À ceux qui vous demanderont ce qui vous est passé par la tête, vous pourrez répondre que vous êtes un avant-gardiste inspiré par Marques’Almeida, les derniers vainqueurs du concours de mode organisé par LVMH. Génie incompris aujourd’hui, vous serez considéré demain comme précurseur grâce à votre jean effrangé.

 

XVMd772dde4-6da8-11e5-9c6d-3bab5d949a39

Laisser un commentaire

Fermer le menu