LE GROUPE H&M TRAVAILLERAIT AU LANCEMENT D’UN E-SHOP MULTIMARQUE DISCOUNT

LE GROUPE H&M TRAVAILLERAIT AU LANCEMENT D’UN E-SHOP MULTIMARQUE DISCOUNT

Que prépare secrètement le groupe H&M ? Alors qu’il reste très mystérieux sur les contours de sa nouvelle marque Nyden le distributeur scandinave préparerait le lancement d’une plateforme e-commerce multimarque, centrée sur la mode et affichant surtout des prix barrés. Une information révélée par le média suédois Breakit, spécialisé dans les nouvelles technologies et l’actualité des start-up.

Ce projet, qui porte le nom de code « P12 » au sein du groupe, pourrait voir le jour à la mi-avril. Selon le média en ligne, une soixantaine de marques auraient d’ores et déjà signé avec le groupe H&M pour être commercialisées sur le fameux site. Sa devise ? « Le paradis du style et de la chasse aux bonnes affaires ».

Le journaliste a pu se rendre dans les locaux où travaillent les équipes du projet : il décrit une centaine de bureaux et estime l’investissement à minimum 50 millions d’euros. Le nom de P12 ayant déjà été mentionné en 2016 comme l’un des projets secrets du groupe scandinave. Contacté par FashionNetwork.com, la firme a expliqué qu’elle ne faisait « pas de commentaire sur les rumeurs », se décrivant « dans une période silencieuse ».

Cet e-shop potentiel s’intègrerait en tous cas pleinement dans la stratégie de transformation digitale du géant de la fast-fashion, qui a annoncé lors de ses – décevants – derniers résultats qu’il fermerait davantage de magasins H&M en 2018 (et en ouvrirait moins que prévu). Le groupe lancera également au printemps sa marque phare sur Tmall le mastodonte chinois du e-commerce, alors que sa huitième griffe à venir, Nyden, haut de gamme et ciblant les millennials, ne sera vendue qu’en ligne et dans des magasins
Lors du quatrième trimestre 2017, les ventes du groupe ont chuté de 4% (-2 % en monnaies locales), à 58,4 milliards de couronnes sur la période (6,1 milliards d’euros). Sur l’année, le chiffre d’affaires de la société progresse toutefois de 4 %, pour s’établir à 231,7 milliards de couronnes, soit 22,2 milliards d’euros (+3 % en monnaies locales).

Laisser un commentaire

Fermer le menu