DIOR PRÉSENTE DOUZE SILHOUETTES HAUTE COUTURE EXCLUSIVES À SHANGHAI

DIOR PRÉSENTE DOUZE SILHOUETTES HAUTE COUTURE EXCLUSIVES À SHANGHAI

Apres le musée Rodin à Paris en janvier dernier c’est le Minsheng Art Museum à Shanghai qui a accueilli le 29 mars 2018 la collection haute couture printemps-été 2018 de Christian Dior. Si l’exercice est régulier pour la maison parisienne, c’était en revanche une première pour Maria Grazia Chiuri, aux commandes du style féminin depuis un peu moins de deux ans.

La directrice artistique des collections femme de la maison parisienne a ainsi présenté l’intégralité de ses silhouettes surréalistes dans un décor aux allures d’échiquier grandeur nature.

En sus, elle a créé douze looks exclusifs dévoilés à cette occasion et avec pour point de départ l’éventail. L’objet, parangon de la délicatesse, avait déjà été une source d’inspiration pour Christian Dior lui-même, comme en témoigne la robe du soir nommée Francis Poulenc, qui faisait partie de sa collection printemps-été 1950 et que la créatrice italienne a réinterprété à Shanghai.

Pour rendre hommage à la Chine, certaines pièces de la collection ont également été déclinées en rouge. « Une couleur que Monsieur Dior aimait beaucoup. C’est aussi une couleur que l’on retrouve dans les laques, (…) qui évoque immédiatement l’atmosphère hors du temps de la Chine impériale », explique Maria Grazia Chiuri, à l’occasion de cet événement intégralement tourné vers ce marché plus que capital aujourd’hui sur l’échiquier du luxe.

Laisser un commentaire

Fermer le menu