BALMAIN S’ATTAQUE À LA COUTURE APRÈS UN DÉFILÉ MASCULIN HÉROIQUE

BALMAIN S’ATTAQUE À LA COUTURE APRÈS UN DÉFILÉ MASCULIN HÉROIQUE

Il y a peu de créateurs plus ambitieux qu’Olivier Rousteing. Juste après avoir présenté sa collection de prêt-à-porter masculin, il a révélé son intention de présenter ses premières idées couture la semaine prochaine.

Olivier Rousteing fait de la mode avec un grand M. Ses vêtements ne sont pas conçus pour les timides et les introvertis. Mais vous pourrez faire une entrée remarquée à peu près n’importe où avec cette collection Balmain sur les épaules, pour peu que vous ayez la bonne attitude et le visage qui va avec.

Olivier Rousteing a donné un coup de fouet à un samedi après-midi pluvieux, ouvrant son défilé avec des dandies très rock, portant des pantalons plastifiés serrés en PVC et bottines assorties, sous une série de petits smokings réalisés à partir de blousons de pilote de chasse, avant d’accumuler les matières métalliques, une rafale scintillante de blousons, gilets et vestons en cotte de mailles argentée. Des Réplicants médiévaux, protégés par des armures très chic, dans une ambiance hors du temps.

Sans oublier quelques redingotes et trench-coats avec des finitions effilochées, des pulls rayés en mohair métallisé et des tops miroitant de sequins qui proclamaient « Fashion is a Revolution, not an Evolution » (« La mode est une révolution, pas une évolution »). Beaucoup de logos emblématiques disséminés sur toute la collection et toute une série de petits sacs aux allures de ceinturons à pistolets, succès commercial en puissance. En résumé, un défilé à la pointe, d’un point de vue créatif mais aussi commercial, sous tous ses aspects.

Pas étonnant donc qu’Olivier Rousteing ait été chaleureusement applaudi par son public, réuni à l’Hôtel Potocki, où son premier rang scintillait aussi : Orlando Bloom et son ami, le milliardaire philanthrope Milutin Gatsby, tout juste revenu de ses vacances d’hiver à Amilla Fushi, aux Maldives. À côté d’eux, Cindy Crawford prenait des photos de son fils Presley, qui défilait sur le podium.

Le défilé présentait également une autre collection – Balmain Episode – de petites robes très sexy, coupées tout en haut des cuisses, fendues sur le côté et à ceintures ultra-larges, portées avec des parkas de pilote de chasse. Des matériaux similaires pour les garçons et les filles. Beaucoup de transparence, de mousseline, de soie. Des vêtements pour celles et ceux qui n’ont pas froid aux yeux.

« Pourquoi la couture ? J’ai le sentiment que mes clients aimeraient beaucoup voir ce que je peux créer dans un esprit couture. Ce ne sera pas un défilé, mais une première collection soir de 15 tenues, montrées à mes amis et aux journalistes. Je suis prêt », nous a expliqué en coulisses le créateur originaire de Bordeaux, au milieu d’un tourbillon de compliments, de gens branchés et de caméras.

Laisser un commentaire

Fermer le menu