IRIS APFEL PUBLIE À 97 ANS SON AUTOBIOGRAPHIE

IRIS APFEL PUBLIE À 97 ANS SON AUTOBIOGRAPHIE

Des expositions, une Barbie, une collection de cosmétiques pour Mac, un documentaire… Iris Apfel a tout fait et dispose même désormais de son autobiographie. La nonagénaire, qui a fêté ses 97 ans le 29 août dernier, publie « Icône malgré moi – Rêveries d’une starlette gériatrique », paru le 20 septembre aux éditions Michel Lafon. Un ouvrage haut en couleur vendu au prix de 30 euros.

Ce grand format de 174 pages regorge de photographies dIris Apfel issues de ses archives personnelles, d’illustrations et de citations qui permettent de comprendre cette icône de la mode devenue célèbre grâce à l’exposition organisée par Harold Koda, l’ancien conservateur en chef de l’Institut du costume, au Met, en 2005. Intitulée « Rara Avis » (oiseau rare en français), cette dernière exposait 80 tenues et une centaine d’accessoires, les signatures des looks d’Iris Apfel, des fameuses lunettes rondes aux bijoux portés en accumulation.

L’ouvrage, qui débute à la manière d’un inventaire à la Perec (« Je n’aurais jamais imaginé »), revient avec précision sur la carrière de la « starlette gériatrique », de son premier job au WWD à sa société de confection de textile spécialisée dans la reproduction de tissus anciens, Old World Weavers.

Il décrit aussi à plusieurs reprises l’amour qui unissait Iris Apfel à son mari Carl, avec qui elle a passé 68 années, et regorge d’anecdotes sur ses pérégrinations vestimentaires. Il dévoile enfin ses positions parfois un poil réactionnaire à l’encontre des réseaux sociaux, des selfies, de l’élégance en 2018 ou encore des horaires de dîner de plus en plus tardifs, symptômes « de la déchéance de notre société ».

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu